• communicationlyonm

Ambiance!

Mis à jour : il y a 6 jours

Depuis quelques temps ça remonte ! Les chiffres grimpent. Les clignotants passent à l’orange… vont-ils passer au rouge ?

On le sentait venir. Après le choc de la pandémie et de son confinement, on parlait beaucoup de deuxième vague. Est-ce vraiment une deuxième vague qui s’annonce ? Les avis sont partagés.

On sent bien, en tout cas, que l’on est au milieu du gué : le passé fut très dur et l’avenir est très incertain. Le virus n’a aucune raison de disparaître et nous sentons bien qu’il va falloir faire avec. Les masques et les gestes barrière deviennent un nouvel art de vivre, les embrassades et peut-être les réunions de famille seront à proscrire. Qu’est-ce qui pourrait nous permettre de revenir à une situation « normale » ? Un traitement ? Un vaccin ? Encore faut-il que ce dernier soit efficace et bien toléré… et qu’on le trouve, surtout ! Cela fait 40 ans que l’on cherche celui du SIDA et plus encore celui du paludisme.

Tout cela crée une tension forte vers l’avenir, qui s’appuie sur des questionnements, de l’anxiété, mais aussi de l’espoir. Dans cette tension se forge une attente. Une attente vers quoi ?


Cela ne nous fait-il pas penser à quelque chose ?

Tout cela pourrait nous inspirer une comparaison sur la condition de notre monde : une dégradation générale qui détériore les conditions de vie : le Coronavirus, bien sûr, mais aussi le climat, la violence, l’insécurité… Et les réactions de chacun face à ces dégradations ; pour les uns une anxiété, voire une angoisse liée à l’incertitude face à la menace, pour d’autres une attente dans l’espérance, voire la certitude d’un dénouement positif.

Au fond la position du chrétien s’apparente à ces derniers, ceux qui font confiance en un Dieu qui a fait des promesses très réconfortantes : « Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14 2, 3). Un avenir lumineux et éternel !


Cette certitude, source de paix et de sérénité, ne vient pas des hommes, ils ne pourraient rien garantir. La confiance en un Dieu si puissant rassure beaucoup et change toute appréhension de l’avenir, quels que soient les dangers qui nous entourent. Coronavirus fait partie de cette palette de dangers et de menaces, mais même lui ne peut altérer cette confiance en une résolution des problèmes de l’humanité.

Roland Fayard

04.72.42.24.41

1 rue du Pont de Collonges
69660 COLLONGES-AU-MONT D'OR

©2020 par Eglise Lyon Monts d'Or | Val de Saône